Aller au contenu principal

Le contenu du post a été masqué

Pour débloquer ce contenu, cliquez ici

Nadège
Mariée Débutante Septembre 2022 Aisne

Mariage et bébé

Nadège, le 12 Septembre 2022 à 12:16 Publié dans Maman 2 3
Sauvegardé
Répondre

Bonjour à toutes,


Aujourd’hui j’aborde un sujet auquel on n’est pas préparé : gérer un bébé et un mariage (avec une cérémonie et une fête). Je vous ferai part de mon expérience et des leçons que j’en ai tirées en espérant que cela vous aidera. J’essaierai de faire le plus court possible tout en vous parlant de mon vécu réel.

Vous vous mariez ? Félicitations, c’est une grande décision ! Mais peut-être … surprise ! Vous apprenez que vous attendez un bébé. Encore félicitations ! Deux aventures importantes ont commencé et s’enchevêtrent. Vous vous demandez à quoi vous attendre, au moins en partie ? Eh bien, restez avec moi.

Une bonne nouvelle n’arrive jamais seule Smiley winking

Quand nous avons déjà décidé de nous marier, mon chéri et moi, nous sommes allés assez vite pour le choix de la date et la réservation de notre lieu de mariage. Ce choix a été fait avec ses parents, et la famille proche avait déjà été prévenue. Le processus de mariage était à peine enclenché quand je suis tombée enceinte. Je l’ai su très très vite et d’après les calculs, la naissance du bébé tombait pile à la période du mariage. Que faire ?

Report de date ?

L’idée de conserver la date prévue initialement, m’a effleurée l’esprit mais je vous ôte tout suspens, si la naissance de votre bébé tombe autour de la date de votre mariage, alors c’est une très très mauvaise idée. Vous ne savez pas comment se passera votre grossesse, votre bébé pourrait naître un peu n’importe quand autour de la date prévue, physiquement ce sera difficilement gérable pour vous.

Fallait-il reporter le mariage d’un an voire plus ? Nous ne le souhaitions pas. Ce mariage était très important pour nous pour de multiples raisons. Je ne citerai pas la raison principale, mais je prévoyais aussi de partager ce moment avec ma famille que je n’avais pas vu depuis presque 5 ans. Attendre un an de plus me paraissait insoutenable.

Dans notre cas nous devions aussi prendre en compte le travail de mon futur beau-père pour le choix de la nouvelle date. Pour pouvoir nous marier en 2022 comme prévu sans tout faire dans la précipitation, nous avions comme option début septembre ou l’hiver. La neige c’est beau mais je n’aime pas l’hiver. Nous avons donc annoncé la nouvelle de la grossesse, vérifié les disponibilités du domaine où devait avoir lieu notre cérémonie, puis nous nous sommes chargés de réserver une nouvelle date en septembre. Au lieu de nous marier début juin 2022, nous devions nous marier début septembre 2022. Nous étions début d’octobre 2021 quand nous avons bouclé cette partie.

Pourquoi faire simple quand on peut faire compliqué ?

Mon fiancé et moi n’habitions pas dans la même ville. Il nous fallait trouver un nouvel appartement car le sien était déjà trop petit pour nous deux, alors imaginez avec un enfant en plus. Je vous passe les détails de toutes nos contraintes mais trouver un nouvel appartement, préparer notre déménagement, préparer la venue du bébé, préparer le mariage et enfin préparer la venue de ma famille. 5 activités énergivores, chronophages et toutes importantes à faire presque en même temps sans oublier nos emplois (40h/semaine pour moi). Nous devions aussi naviguer tous les weekends ou deux, d’une ville à l’autre pour nous voir. Je peux vous dire que ça n’a pas été de la tarte.

Maux de grossesse et évolution de nos plans

Les premières semaines je n’avais aucun symptôme de grossesses puis j’ai commencé à être épuisée. Ensuite j’ai été encore plus malade et j’ai passé presque un mois et demi alitée. Au début de notre périple de préparatifs de mariage je voulais qu’on engage une organisatrice de mariage, mais mon fiancé non pour des raisons budgétaires. Au bout de quelques mois à galérer entre tout ce que nous avions à faire, il a fini par se ranger de mon côté et je peux d’ores et déjà vous dire que ce fut une des meilleures décisions que nous avons prises.

Ma précieuse

Je suis du genre à vouloir être absolument sûre de ce que je fais avant de prendre une décision. Sauf que pour ma robe de mariée je ne savais pas ce que je voulais comme modèle. Depuis mon enfance j’ai toujours voulu avoir une robe faite sur mesure pour mon mariage mais laquelle ? Je n’étais pas très inspirée. J’ai donc cherché des couturières ou stylistes près de chez nous, dont le travail aurait pu me convenir tout en regardant les robes en prêt-à-porter mais j’étais très hésitante. On avait d’autres tâches à côté, j’étais toujours entre deux villes et je ne trouvais pas le temps de prendre rendez-vous pour essayer des robes en magasin. Ces essayages auraient dû me permettre de me faire une idée de ce que je voulais vraiment pendant que j’avais encore un petit ventre.

En fin de compte, j’ai commencé à les faire en avril ; donc à 7 mois de grossesse. J’avais beaucoup de mal à me trouver belle dans ces robes qui n’étaient pas conçues pour les femmes enceintes (logique je devais essayer des robes “normales” vu que je me mariais après la naissance de mon bébé). J’ai fait 2 magasins de robes de mariées dans cet état. Dans la 2ème, je trouvais que les robes m’allaient mieux mais même pour les robes que j’aimais le plus, je ne me disais pas “c’est ma robe”. La vendeuse (très gentille) m’a proposé de revenir après mon accouchement pour refaire des essayages. Je n’arrivais pas à être sereine. Je tenais à trouver au plus tôt ma robe, même en étant enceinte. J’avais peur qu’avec les délais de livraison, je ne puisse pas la commander après mon accouchement. Je suis allée voir une styliste pour voir ce qu’elle me proposerait comme robe sur mesure. Elle m’a fait une proposition, je n’étais pas entièrement convaincue, j’ai longuement réfléchi et en juin après mon 3ème essayage j’ai décidé que ce ne serait pas celle-là.

Même si je n’étais pas sereine, j’ai fini par mettre mes inquiétudes de côté. J’étais fatiguée et mon terme approchait. Il nous manquait encore des affaires pour notre bébé et il fallait aussi nous en occuper rapidement. Mon fiancé et moi sommes du genre à bien réfléchir et à prendre en compte toutes les options avant d'acheter un article, alors cela prend du temps.

Mai, notre bébé arrive avec 2 semaines d’avance sur la date d’accouchement prévue. Pendant notre séjour à la maternité, mon temps était consacré à moi et à mon bébé, quoi de plus normal. Un accouchement ce n’est pas anodin physiquement et cela prend du temps et beaucoup de force de s’occuper d’un nouveau-né. A notre retour chez nous, je me donne quelques jours pour ne penser qu’à notre famille. Au cours de la 3ème semaine, je me remets à chercher une autre boutique de mariées. Je prends rendez-vous dans l’une d’entre elles et je dois préparer ma sélection de robes pour les essayages. Un mois après mon accouchement, je faisais de nouveau des essayages. Et cette fois, j’ai trouvé MA ; non ; MES robes de mariée. J’avais retrouvé ma forme d’avant ma grossesse. Aucun ajustement particulier n’était donc à prévoir pour mon mariage qui aurait lieu 2 mois plus tard. Avant de tomber enceinte je n’avais pas prévu de faire de régime pour mon mariage, et cela n’avait pas changé.

Si vous n’avez pas d’abdo, les robes moulantes au niveau du ventre en tissu crêpe dessinent les détails du corps et après un accouchement on n’a pas forcément envie de se montrer à ce point. Ne soyez pas déçue si vous aimez une robe de ce genre mais qu’elle ne vous convient pas, vous en trouverez une autre qui vous plaira. La dentelle ou la guipure me semblent plus adaptés au niveau du ventre. Votre vendeuse devrait vous conseiller sur ce point.

Pour revenir au choix de mes robes, vu la période d’essayage et les délais de livraison, je devais me contenter des robes à ma taille dans la collection actuelle. Soyez donc consciente qu’en choisissant votre robe à 2 ou 3 mois de votre mariage, cela limitera fortement votre choix mais ne vous empêchera pas de la trouver. La difficulté dans le fait de choisir sa robe en début de grossesse c’est de ne pas savoir comment on sera taillée quelques mois après son accouchement.

Pendant mon essayage, j’étais avec mon fiancé, et c’est lui qui a géré le bébé. J’ai dû juste allaiter une fois pendant 10 ou 15 min et la vendeuse était très conciliante sur ce point. Vous pouvez préparer un biberon avec votre lait tiré si vous préférez.

Mariage et allaitement

Les bébés étant différents vous devrez apprendre à connaître le vôtre.

Un des éléments qui compliquait ma recherche de robe est que je souhaitais allaiter ou du moins pouvoir tirer mon lait facilement le jour de mon mariage. Je ne me voyais pas enlever 4000 boutons pour cela. Il y avait donc des robes qui me plaisaient mais qui n’étaient pas pratiques et que j’ai dû mettre de côté. Un type de robe qui convient à l’allaitement est la robe bustier. Moi je n’en voulais pas, il me fallait des bretelles. J’ai pris des robes dos nu avec des bretelles.

Après un accouchement, les fuites de lait sont communes. Ces fuites peuvent avoir lieu en dehors des moments d’allaitement, ou peuvent concerner le sein non pris. Je pensais que ces fuites dureraient tout mon allaitement, et je me suis prise la tête à essayer de trouver un soutien-gorge pour dos nu qui maintiendrait très bien mes pads d’allaitement. En moins de 2 mois, tout s’était régulé au niveau de ma lactation et je perdais beaucoup moins de lait. J’avais acheté une lingerie bustier pour dos nu qui ne m’a pas du tout servi. Le jour de mon mariage j’ai mis mes pads directement dans mes robes (après mon accouchement je faisais du 95A) et cela a très bien fonctionné. En fin de soirée vers 1h ou 2h, ma robe a été mouillée (c'était de ma faute) car pendant un allaitement j’avais mal positionné mon pad, mais avec la dentelle cela ne s’est pas du tout vu.

La semaine avant mon mariage j’ai tiré et congelé mon lait. Un bébé de 3 mois boit en moyenne 800 ml de lait. J’en avais tiré 600 ml environ que j’ai réparti en sachet de 50, 100 ou 150 ml environ. Ce stock devait lui permettre de tenir de 16h à 1h du matin. Le jour du mariage j’ai pu allaiter jusqu’à 13h30 environ. Entre les différents va-et-vient, mon bébé a tenu jusqu’à 16h. Je l’ai nourri une dernière fois quand la baby-sitter est arrivée. Pour les contenants, j’ai fait le choix d’utiliser un kit d’allaitement sans transfert de lait. Pensez à vérifier que vous avez un frigo pour conserver votre lait, et que vous avez de quoi faire décongeler et tiédir votre lait.

Il est conseillé de laisser décongeler doucement son lait au frigo. Vu qu’il fallait transporter mon lait, j’ai préféré le mettre à décongeler seulement 2h environ avant notre départ. Le temps du transport et de faire le mariage civil, il est resté environ 1h30 dans le sac isotherme avec des glaçons avant que je puisse de nouveau le remettre au réfrigérateur. Il était toujours congelé.

J’ai fait le choix de boire très peu d’alcool le jour de mon mariage pour pouvoir allaiter mon enfant sans attendre le lendemain matin. J’ai bu une coupe de champagne au vin d’honneur vers 17h30 ou 18h peut-être et c’était tout. J’ai tiré (et jeté évidemment) mon lait entre 19h et 20h, ça n’a pas été un succès (l’alcool inhibe le réflexe d’éjection). J’ai recommencé à allaiter mon bébé vers minuit je pense.

Avec toutes les sollicitations et votre envie de passer du temps avec vos proches, vous risquez de ne pas avoir beaucoup de temps pour tirer votre lait. Il se peut que vous ayez les seins très engorgés. C’est supportable mais il faudra éviter les câlins serrés.

C’est le jour J, on fait quoi de bébé ?

La question de savoir qui allait garder notre bébé pendant la journée s’est bien évidemment posée. J’avais prévu de le confier à ma mère qui devait être avec nous et qui se serait fait une joie immense de le garder. Même si elle aurait été heureuse de s’en occuper, je voulais aussi qu’elle puisse profiter de la journée. Nous avions donc décidé d’avoir une babysitter en plus de ma mère. Notre organisatrice de mariage s’est chargée de nous faire une sélection et nous avons choisi la baby sitter qui nous convenait le plus. Par la force des choses et surtout de la politique, ma mère n’a pas été présente à mon mariage.

Point d’attention : si vous préférez une baby-sitter non fumeuse (ou du moins qui ne fumera pas avant de s’occuper de votre bébé), alors pensez à régler ce détail pendant votre recherche. Plus vite vous vous y prendrez pour la recherche ; plus vous aurez de choix.

Notre mariage a eu lieu un samedi. A 14h30, nous avions la cérémonie civile avec la famille proche et à 16h30 la cérémonie avec tous les invités. Nous avons fait le choix de garder notre bébé une grande partie de la journée et de prendre la baby-sitter de 16h à 01h du matin.

Ma journée en "bref" avec le bébé

Réveil à 6h pour moi, je n’arrivais pas à dormir. A 7h, je vais prendre ma douche. Mes rendez-vous débutaient à 9h et j’en avais d’après les prévisions jusqu’à 12h30. Un peu avant 8h, je réveille mon bébé, malgré moi, afin de lui donner le sein. Je le change et nous partons peu après 8h30 pour mes rendez-vous. Mon organisatrice de mariage, était ma baby-sitter pour la journée et c’est elle qui m’a conduit partout. Mon amie d’enfance était avec nous également. Mon bébé a été très calme, il a dormi presque toute la matinée et je n’ai pas eu besoin de l’allaiter pendant les rendez-vous.

Nous sommes rentrés vers midi, nous avons tous mangé, nous avons fait la séance photos et vidéos des habillages (celui de mon fiancé et le mien). Nous partons à la mairie autour de 14h. Nous prenons bébé dans notre voiture. Tout le monde nous attend à l’extérieur de la mairie. On fait notre sortie de voiture, le temps de prendre les photos, d’être filmés puis on récupère le bébé. Je ne sais même plus à qui nous l’avons confié le temps de la cérémonie à la mairie.

Après cette étape, nous partons au domaine en tête de cortège et toujours avec notre bébé. Une fois là-bas, on monte nos affaires (vu qu’on dormait sur place cette nuit) tout en accueillant les invités. On avait prévu une pause boisson pour les invités avant la cérémonie. On salue tout le monde, tout le monde a envie de voir le bébé et moi j’ai l’impression de courir partout pour je ne sais plus quelle raison. A 16h, la baby-sitter arrive. J’ai à peine le temps de lui montrer les affaires de bébé et de lui expliquer ce à quoi je tiens pendant la garde, en tout cas j’insiste sur le fait qu’il doit être présent à la cérémonie. Bébé a faim alors je prends le temps de l’allaiter avant ma deuxième séance de photos. La cérémonie est prévue à 16h30 et moi je n’ai plus de notion de l’heure. Je pense qu’on a dû être en retard mais je ne sais pas de combien de temps. Pour l’anecdote, au moment de nos entrées on a eu droit à une averse. Au début de la cérémonie, bébé pleure super fort. La baby-sitter est obligée de l’éloigner, moi je dois prendre sur moi pour ne pas le regarder s’éloigner. Ce moment rappelle à quel point c’est important d’avoir une personne non invitée pour garder le bébé. Imaginez qu’on n’ait pas pris de baby-sitter, soit un membre de la famille aurait loupé une partie de la cérémonie soit nous aurions dû tout interrompre pour que moi ou mon (à présent) mari nous en occupions. On était bien content d’avoir quelqu’un à ce moment-là. Après la cérémonie, la baby-sitter garde le bébé et nous l'emmène juste pour les photos avant de s'éclipser au calme.

Vers 23h ou minuit, le gâteau n’est toujours pas arrivé et il nous reste peu de temps avant le départ de la baby-sitter. En accord avec mon mari, je vais la voir pour lui demander si elle peut rester jusqu’à 2 ou 3h mais elle ne peut pas. On commence à se demander comment on va faire et qui va le garder surtout qu’il y a du bruit. Avec la soirée qui va commencer ça va forcément être pire et nous avons tenu à l’éloigner le plus possible du brouhaha. On n’a pas de baby phone et même avec un, on ne l’entendrait pas pleurer. A 1h la baby-sitter s’en va comme prévu initialement. Après beaucoup de réflexion, on confie le bébé (qui reste dans sa nacelle) aux ados de la famille qui sont dans une salle de jeux à part. Ils ont pour mission de le regarder de temps en temps, de lui parler et de nous prévenir s’il pleure. Ils remplissent leur mission avec succès. Une de mes amies qui est présente finit par aller de son propre chef rester avec le bébé et elle nous le garde pendant qu’on fait un peu la fête. Sans elle, je ne sais pas comment on aurait fait.

Je pense que nous avons fait 2 erreurs.

  1. Nous aurions dû faire venir la baby-sitter à 15h. Je n’ai pas eu le temps de lui donner toutes les instructions et de lui montrer toutes les affaires du bébé. Tout s’est bien passé mais ça aurait été un peu plus simple pour elle. Une autre solution aurait été de l’appeler quelques jours avant, j’y ai pensé mais je n’ai pas pu le faire. Je l’avais eu au téléphone une fois pour un premier contact, je lui ai donné quelques informations mais pas assez pour ne plus avoir besoin de le faire le jour J.

  2. Nous aurions dû la prendre pour plus d’heures. A minuit, le gâteau n’était pas encore arrivé et nous stressions pour savoir qui allait garder le bébé. Moi je voulais que tout le monde profite de la fête. Même si tout le monde est heureux de voir un bébé, il y a une différence entre s’en occuper et passer juste du temps avec lui. De plus, je voulais que le bébé soit le plus isolé possible du grand bruit.

Point d’attention : les bébés dorment beaucoup mais un changement d’environnement peut les perturber de façon inattendue. Le jour de notre mariage, mon bébé n’a pas dormi de tout l’après-midi et de toute la soirée. A 2h il était encore éveillé. Il n’était pas énervé avec la baby-sitter mais elle a dû le garder tout le temps dans ses bras. Je ne me verrais pas demander à un.e membre de la famille ou à un.e ami.e qui est sensé.e profiter de la fête de s’occuper de mon bébé à ce point.

Bébé a dormi vers 3h quand nous sommes allés nous coucher avec lui.


Résumé final

- Se marier juste après la naissance de son bébé n’est pas une bonne idée, donnez-vous le temps de récupérer (Après 3 mois c'est déjà plus jouable)


- Prenez une organisatrice de mariage si vous en avez les moyens (Suivant votre relation avec votre famille ou vos ami.e.s, vous pouvez vous faire aider mais pour d’après moi il faut se poser quelques questions : est-ce que je veux un mariage qui me ressemble vraiment ? Est-ce que je serai capable de dire “je ne veux pas ceci, je n’aime pas cela” à un proche qui me propose quelque chose ? Est-ce que mes proches ont le même soin que moi dans la recherche de mes prestataires ou des éléments de mon mariage ?). C’est assez difficile d’organiser un mariage déjà quand on n’a pas d’enfants alors quand une grossesse puis une naissance surviennent on ne maîtrise plus tout et on ne sait pas comment les choses vont se passer. Cela soulage d’avoir quelqu’un sur qui se reposer. Même en ayant une organisatrice de mariage, avec tout ce qu’on avait à faire à côté, je n’ai pas eu l’impression d’être en congé de maternité. J’avais le sentiment de travailler et d’avoir un nouveau-né à charge.

- Si vous allaitez ou tirez votre lait, prenez cela en compte dans le choix de votre robe. Les robes bustier ou avec très peu de boutons vous faciliteront la vie. N’hésitez pas à vous faire conseiller par la vendeuse ou à changer de magasin si vous n'êtes pas à l'aise.

- Faites attention au tissu au niveau de votre ventre et demander conseil car certaines matières marquent plus les détails que d'autres.

- Suivant votre taille de poitrine et vos habitudes vous pouvez vous passer de soutien-gorge le jour de notre mariage, même en allaitant.

- Assurez-vous de mettre les affaires de votre bébé dans la voiture qui le transporte.

- Vous ne pouvez pas toujours prévoir le cycle de sommeil, de pleurs, de change de votre bébé surtout pour une journée aussi particulière et mouvementée.

- Si vos moyens vous le permettent, faites garder par un ou une professionnelle votre bébé, cela vous libérera (un peu^^) l’esprit et vous permettra ainsi qu’à vos proches de profiter de cette journée qui passe très vite.

- Il vaut mieux prendre large pour les horaires de garde du bébé. Donnez-vous le temps d’accueillir la baby-sitter. Si vous prévoyez une soirée dansante courte et que d’après votre planning votre gâteau arrive vers 23h ou minuit, alors prenez la baby-sitter au moins jusqu’à 3h. Vous serez plus sereins votre mari et vous et au pire même si tout est fini avant 3h vous aurez payé 1 ou 2h où la baby-sitter ne travaille pas.

- Pensez à faire votre stock de lait Smiley smile

- Si vous voulez éviter que la baby-sitter ait besoin de laver des biberons, prévoyez un stock de biberons propres ou utilisez des sachets utilisables directement en biberon (les tétines resteront à laver dans ce cas).


- Il y a de grandes chances que vous ayez envie d’aller souvent voir votre bébé, c’est normal Smiley smile mais n’oubliez pas que vos invités ont fait le déplacement aussi pour vous voir. D’après les témoignages que j’ai lu ou entendu, sans bébé les mariés ont à peine le temps de voir tout le monde alors…



3 Réponses

Activité récente par Nadège, le 5 Février 2023 à 14:27
  • Nadège
    Mariée Débutante Septembre 2022 Aisne
    Nadège ·
    • Signaler
    • Masquer contenu
    Voir message cité

    Bonjour Servane,

    Merci pour ton retour qui fait plaisir . Contente que mon témoignage puisse t'aider ou au moins te rassurer sur certains points.

    Bonne suite de grossesse et de préparatifs !

    • Répondre
  • S
    Mariée Curieuse Août 2023 Seine-Maritime
    Servane ·
    • Signaler
    • Masquer contenu

    Bonjour Nadège,

    Merci beaucoup pour ce post super détaillé. C'est une mine d'informations très utiles.

    Mon mariage est prévu pour fin août, à presque 5 mois du terme (début avril). J'espère que j'aurai suffisamment récupéré et que notre organisation sera rodée pour éviter tout désagrément. Je ne prévois pas d'allaiter mais si je peux, de tirer mon lait. La robe que j'ai déjà choisi devrait me permettre de le faire sans difficulté si besoin et si c'est encore d'actualité à 5 mois...

    En tout cas je prends bonne note de tes conseils.

    Merci encore !

    • Répondre
  • Iris
    Admin Haute-Savoie
    Iris ·
    • Signaler
    • Masquer contenu

    Coucou Nad et merci pour ce super post 😃

    Je suis sûre qu'il aidera de nombreuses FM enceintes ou ayant de jeunes bébés !

    Je laisse ces deux articles intéressants sur le sujet 👇

    Allaiter pendant un mariage : lieux, tenues et autres astuces pour un maximum de tranquillité

    Mariées enceintes : comment profiter de l’expérience de votre mariage ?

    • Répondre

Vous avez choisi . Écrivez un commentaire afin de préciser votre réponse 👇

×
Vérification incorrecte. S’il vous plaît, veuillez réessayer.

Articles associés

Groupes généraux

Inspiration